L'extraordinaire histoire de Mr Génor

Avez vous déjà été découragés dans l'évangélisation et la distribution de tracts évangéliques ? Lisez cette histoire !

 

Tout a commencé il ya plusieurs années dans une église baptiste à Crystal Palace dans le sud de Londres . A la fin du culte du dimanche matin , un homme s'est levé à l'arrière , a levé sa main et a dit:"Excusez-moi, pasteur, puis-je partager un court témoignage?" Le pasteur a examiné sa montre et a dit: "Vous avez trois minutes."

L'homme a commencé son histoire:

Il n'y a pas longtemps que j'habite ici . Auparavant je vivais à Sydney, en Australie. Il y a quelques mois, je visitais de la famille et j'ai été marcher dans George Street, une rue du quartier des affaires de Sidney. Un étrange petit homme aux cheveux blancs est sorti de l'embouchure d'une porte , il m'a mis un tract dans la main et m'a dit : "Excusez-moi monsieur, êtes-vous sauvé? Si vous mourrez ce soir, irez vous au ciel ? " J'ai été stupéfait par ces mots. Personne ne m'avait jamais dit ça. Je l'ai remercié avec courtoisie, mais pendant tout le chemin du retour vers Londres cette rencontre m’a travaillé l’esprit. J'ai appelé un ami, et je remercie Dieu parce qu’il était chrétien, et il m'a conduit à Christ. " Les baptistes aiment beaucoup les témoignages comme celui là. Tout le monde a applaudit et accueilli chaleureusement cet homme dans l’assemblée.

Le pasteur baptiste a voyagé à Adélaïde en Australie la semaine suivante, et 10 jours plus tard pendant un séminaire de trois jours dans une église baptiste à Adélaïde, une femme est venue à lui pour quelques conseils. Il lui a demandé comment elle avait rencontré Jésus , Elle a répondu: «Je vivais à Sydney, et il y a quelques mois j'ai été visiter des amis à Sydney et faire quelques achats de dernière minute à George Street : Un étrange petit homme aux cheveux blancs est sorti d’une porte , m'a offert un dépliant et a dit: "Excusez-moi, Madame, êtes-vous sauvée? ' Si vous mourrez ce soir, irez-vous au ciel? "J'ai été perturbée par ces mots. Lorsque je suis arrivée à Adélaïde chez moi, je savais qu’il y avait une église baptiste dans mon quartier. Je suis allé voir le pasteur, et il m'a conduit a Christ. Je suis maintenant chrétienne.

 

Le pasteur de Londres est devenu maintenant très perplexe. Deux fois en deux semaines, il avait entendu les mêmes témoignages. Il a ensuite pris l'avion pour prêcher dans l'Église Mount Pleasant, à Perth. Lorsque sa série d’ enseignements fut terminée, le responsable des anciens de cette église l'a emmené déjeuner, et il lui a demandé comment il a été sauvé."J'ai grandi dans cette église depuis l’âge de 15 ans. Je n’ai jamais eu de réelle relation avec Jésus, j’avais suivi le mouvement comme tout le monde. En raison de mes capacités d’entrepreneur, j’ai eu une place prépondérante dans l’entreprise .Je suis allé faire un voyage d’affaire à Sidney , il y a 3 ans. Un vilain petit homme aux cheveux blancs est sortit de l’embouchure d’une porte dans la George Street et m’accosté par une question: Excusez-moi monsieur, êtes-vous sauvé?

 

Si vous mourrez ce soir irez vous au ciel ? J'ai essayé de lui expliquer que j'étais un ancien dans l'église baptiste, mais il ne voulu rien savoir. Tout au long de mon chemin de retour vers Perth, j'étais très irrité. Espérant être rassuré par mon pasteur , je lui racontais mon histoire. Mais ce dernier, contrairement à mon attente, donna raison au vieil homme et m'expliqua que je devais absolument rencontrer Jésus. C'est ainsi qu'il me conduisit à Christ il y a trois ans, et que je peux maintenant dire que je suis sauvé. "

 

Le pasteur revint de nouveau à Londres, et peu de temps après, il vint faire une conférence devant l'assemblée de Keswick dans le Lake Districk. Il raconta ces trois témoignages. A la fin de la conférence, 4 anciens pasteurs s'avancèrent et racontèrent que 25 ans plus tôt, la même expérience leur était arrivée. Il avaient fait la même rencontre avec le petit homme, au même endroit, qui leur avait posé la même question. Ils avaient reçus le même tract et avaient été sauvés à la suite de ça.Le pasteur partit la semaine suivante pour les Caraïbes, et au cours d'une conférence rendit les mêmes témoignages. Au terme de la réunion, 3 missionnaires s'avancèrent et expliquèrent que 20 ans plus tôt, ils avaient étés sauvés de la même façon : au même endroit, avec le même homme, la même question et le même tract.

Le pasteur poursuivit son voyage d'évangélisation à Atlanta en Géorgie pour une réunion avec mille aumôniers de navire. Le responsable de ces aumônier invita le pasteur à diner, et le pasteur lui demanda comment il était devenu chrétien. Cet homme lui raconta "J'étais matelot sur un navire de guerre et je menais une vie de débauche. Nous faisions alors des manœuvres dans le Pacifique Sud. Nous avions fait escale à Sidney et tous les soirs nous faisions la java. Un soir, complètement saoul, je me trompais de bus et me retrouvait dans la George Street. A ce moment, je crus voir un fantôme Un homme se dressa devant moi et me remettant un traité il me posa cette question : matelot, es tu sauvé, iras tu au ciel si tu meurs cette nuit ? La crainte de Dieu me saisit immédiatement. Je fut instantanément dégrisé pour regagner en courant le navire. Là, je suis aller voir l'aumônier qui m'a conduit à Christ . Je suis maintenant le responsable de 1000 aumôniers  qui essaient à leur tour de gagner des âmes pour le Seigneur.

 

Six mois plus tard, le pasteur se rendit en Inde pour une conférence devant 5000 missionnaires. A la fin de la conférence, le dirigeant invita le pasteur pour un repas. Le pasteur demanda également à son hôte comment il avait rencontré Jésus . Le missionnaire Hindou lui raconta: J'ai voyagé à travers le monde comme diplomate. J'ai séjourné en Australie à Sidney. Un jour, comme j'avais été faire des courses dans la George Street, un petit monsieur aux cheveux blancs m'accosta, et me donna un tract en me demandant poliment: Excusez moi monsieur, êtes vous sauvés, irez vous au ciel si vous mourrez ?

 

Je remerciai beaucoup cet homme, mais cette question ne me laissa pas en paix. De retour dans ma ville natale, je suis allé voir le prêtre hindou. Celui ci, ne pouvant m'aider, me conseilla de m'adresser à la mission chrétienne située au bout de la rue. Le jour même, le missionnaire me conduisit à Christ et j'abandonnais l'hindouisme immédiatement. Je suis maintenant moi même missionnaire et j'ai la responsabilité de tous ces missionnaires qui ont déjà conduit au moins 100 000 personnes à Christ.Huit mois plus tard, le pasteur londonien se rendit à Sydney pour prêcher. La bas, il s'enquiert auprès du pasteur baptiste de l'existence de cet énigmatique petit monsieur aux cheveux blancs qui distribuais des tracts dans la George Street. Je le connais, il s'appelle Mr Genor, mais il est maintenant assez avancé en âge, je peux vous le faire rencontrer. Deux jours plus tard, les pasteur se rendirent chez lui, et un vieillard minuscule et fragile les reçut. Ses mains tremblaient en servant le café, et le pasteur de Londres lui fit part de tous les témoignages le concernant.

 

Des larmes coulèrent alors des joues du petit homme et il raconta : J'étais matelot sur un navire de guerre australien, menant une vie déréglée et jouant des mauvais tours à mes collègues. Un jour une crise de maladie me terrassa. Un de mes compagnons, avec qui je n'avais pas été très gentil m'aida à me relever et me conduisit à Christ. Ma vie changea du tout au tout. J'étais si reconnaissant envers Jésus, que je promis de lui rendre témoignage chaque jour à au moins 10 personnes. A ma retraite, je suis venu prendre place chaque jour dans la George Street où je rencontrais des centaines de gens. Pendant les 40 années où j'ai fait cette activité, je n'ai pas vu une seule personne se donner à Jésus !

 

Quelle fidélité, pendant 40 ans cet homme à travaillé dans la mission que Dieu lui avait confiée sans jamais voir le moindre résultat. A l'aurore de sa vie Dieu lui a permis d'entrevoir ce qui s'est réellement passé. Et je suis certain que ces quelques témoignages ne sont que la partie visible d'un Iceberg beaucoup plus grand. Une grande récompense attend cet homme au ciel, quand il verra le nombre de gens qui ont été sauvés grâce à son obéissance.

 

Pourquoi si peu de chrétiens sont prêts à faire ce que cet homme a fait ? Beaucoup trop marchent par la vue et non pas par la foi. La plupart veulent être tout de suite récompensés par les résultats de leur travail, sinon ils ne travaillent pas. Si nous avons notre récompense en bas, l'aurons nous en haut ? Cet homme a eu la foi de travailler de cette façons pendant 40 ans, parce qu'il avait l'assurance qu'il plaisait à Dieu.Hé 11,5 C’est par la foi qu’Enoch fut enlevé pour qu’il ne vît point la mort, et qu’il ne parut plus parce que Dieu l’avait enlevé; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu’il était agréable à Dieu.Allons nous marcher par la vue ou par la fois, si nous marchons par la vue, nous ne serons pas agréables à Dieu.

© 2019 PAR HOSANNA ÉVANGÉLISATION